La Saga du skatepark de Verdun/ Quand la politique et le mensonge prennent le dessus sur les vrais motivations à implanter un nouveau skatepark à Montréal!

Skatepark-Verdun-Mensonge-du-Maire-Intérêts-Politiciens

La construction du skatepark de Verdun est presque finalisée et le parc a fait beaucoup jasé ces derniers temps depuis que le maire de Verdun Jean-François Parenteau a décidé de faire à croire qu’un usagé s’était blessé gravement dans le seul but de renforcer sa position politique. Plutôt que d’assurer la mise en place d’une célébration en vue d’une ouverture officielle pour la clientèle du parc, le maire de Verdun a préféré inventer des histoires dans le but de faire la guerre à son rival le conseiller de Verdun Sterling Downey qui a travaillé fort à convaincre l’arrondissement de trouver les 700 000$ requis pour le projet. Sterling Downey mérite tous les crédits plus que quiconque pour le parc de Verdun. C’est vraiment grave de constater que le maire de Verdun est prêt à nuire à la réputation du skateboard à Montréal juste pour mettre de l’avant ses propres intérêts.

Construction-Skateparc-Beton-Verdun-Ville-Montreal-Outdoor-Concrete-Skatepark-Canada

Plutôt que d’assurer une image positive du skateboard, le maire a préféré créer un scandale et reprocher à Sterling Downey d’être responsable d’avoir invité les skaters à venir rider le nouveau skateparc alors que le parc n’était pas encore finalisé à 100%. Pourtant le vrai problème est bien différent dans les faits. Le problème est tout simple et repose sur les épaules de l’arrondissement de Verdun (du comité en charge du développement et de la gestion du projet) qui n’a jamais songé à mettre en place une stratégie de surveillance du chantier pendant la durée complète des travaux. Tous ceux qui sont allé voir ou essayer le parc pendant sa construction pourraient confirmer que n’importe qui voulant rentrer sur le chantier en dehors des heures de construction pouvait le faire facilement en ouvrant une clôture qui n’a jamais été cadenassée. Le chantier n’était pas supervisé en dehors des heures de construction et le problème s’arrête là. La Ville semble ne jamais avoir pensé qu’un chantier de skatepark en développement pouvait générer beaucoup plus d’intérêt que n’importe quel autre chantier de construction.

The-Boss-Sterling-Downey-Skate-Plaza-Verdun-Conseiller-Municipal

Sterling Downey, le conseiller municipal de Verdun qui a mis la pression nécessaire pour faire approuver le financement requis pour projet du nouveau skatepark de Verdun. Pour ceux qui le sauraient pas, c’est aussi lui qui est responsable derrière les démarches faites pour légaliser le skateboard sur les pistes cyclables à Montréal.

(Crédit photo: Sterling Downey)

Une histoire comme celle-ci permettra sûrement aux Villes du Québec de comprendre que la mise en place d’un nouveau skatepark peut générer beaucoup de curiosité de la part des skaters et qu’une bonne gestion du chantier est nécessaire tout au long de la phase d’aménagement. Franchement, avec tout le respect qu’on vous doit Monsieur le maire, vous savez comme nous tous  qu’un conseiller d’Arrondissement n’a pas à porter les responsabilités d’un gestionnaire de chantier et que des paroles comme celles-ci ne font qu’aggraver la mauvaise image du skateboard associée aux risques de blessures souvent exagérés. Ça fait longtemps que la Ville de Montréal est reconnue au Canada et à l’international pour la qualité médiocre de ses skateparks extérieurs et alors que l’Arrondissement de Verdun avait l’opportunité de faire parler en bien pour une fois de Montréal, les médias d’envergure comme Vice magazine, Ride channel, The Montreal Gazette et CTV ne se sont pas gênés pour reporter le moove honteux fait par le maire de Verdun.

Construction-Skateparc-Beton-Verdun-Ville-Montreal-Outdoor-Concrete-Skatepark-Canada

Monsieur le maire, la communauté du skateboard de Montréal vous lève son skateboard pour vos belles actions. Avec des paroles mensongères comme celles-ci, on voit vraiment les réelles motivations d’approuver la mise en place d’un projet de skatepark à Verdun. C’est vraiment triste de voir ce que la jalousie de la nature humaine peut pousser certaines personnes à faire par moment…

CLIQUE ICI POUR VOIR DES PHOTOS RÉCENTES DU PARC PRESQUE FINALISÉ

Sterling-Downey-Smith-Grind-NDG-Bowl-Skatepark-Indoor-Mtl

Sterling Downey en smith grind au défunt No Damn Good skatepark dans NDG.

(Crédit photo: Sterling Downey)

Entrevue vidéo avec Sterling Downey sur la légalisation du skateboard sur les pistes cyclables à Montréal (Go Skate Day 2015)

Video-Interview-Sterling-Downey-Legalize-Skateboarding-Mtl

Lors du Go Skate day qui a pris place à la Place de la Paix à Montréal récemment on a eu la chance de s’entretenir avec Sterling Downey, skater et Conseiller de Ville dans l’Arrondissement Verdun qui a travaillé sur le dossier ayant permis de légaliser le skateboard sur les pistes cyclables en tant que moyen de transport actif. Dans cette entrevue vidéo, Sterling explique à quel point c’est illogique que les skaters de Montréal aient pendant si longtemps été bannis des rues alors que le sk8 a toujours été une façon utilisée pour se déplacer. Il nous rappèle aussi à quel point c’est important de pas lâcher quand ça fonctionne pas toujours comme on voudrait du premier coup que ça soit en skate, en politique ou pour améliorer le skateboard dans sa communauté.

Caméra vidéo: Canon 7D & Fish eye Samyang 8 mm F3.5

Une production vidéo Ethernal Skate Films

Video-Interview-Sterling-Downey-Legalize-Skateboarding-Montreal

Skateboarding is not a crime!

La légalisation du skateboard sur les pistes cyclabes / Sterling Downey prend la défense des skaters à l’hôtel de Ville de Montréal

Sterling-Downey-Légalisation-Skateboard-Pistes-Cyclables-Montreal

Sterling Downey, skater depuis plus de 30 ans et conseiller municipal dans l’arrondissement Verdun, prend la défense des skaters à l’hôtel de Ville de Montréal dans le but de faire comprendre l’importance de l’inclusion du skateboard dans la notion de transport actif à Montréal. Le conseiller cherche aussi à promouvoir des investissements intelligents à la ville de Montréal en matière de développement de skateparks extérieurs sur le territoire. Le skateboard est maintenant légal sur les pistes cyclables à Montréal depuis peu et cette initiative devrait ouvrir d’autres portes intéressantes pour la scène du skateboard montréalaise.

Crédit photo/vidéo: Projet Montréal